Vous êtes ici : Accueil > Ostéovet France > Actualités d’OsteoVet - France > Le DIE malmené au Congrès de l’AVEF à Deauville
Publié : 11 janvier 2014

Le DIE malmené au Congrès de l’AVEF à Deauville

Dans son édition des 20 et 27 décembre 2013, La Semaine Vétérinaire dresse le bilan du Congrès de l’Association des Vétérinaires Equin Français (10 - 13 décembre 2013 à Deauville) avec son président, Jean Yves Gauchot (cf extrait de la "Semaine Vétérinaire" ci-dessous)

Extrait de La Semaine Vétérinaire des 20 et 27 décembre 2013
Bilan du Congrès AVEF (10 - 13 décembre 2013)

.
Y voyant une remise en cause du DIE d’Ostéopathie qui a été instauré en 2011 pour les 3 écoles françaises, Frédéric SEBBAH a interpellé le Dr Gauchot :

Courriel du 25 décembre 2013 adressé à JY Gauchot et M. Neveux, Rédac Chef de la SV

Ma chère Consœur, mon cher Confrère,

Je viens de lire avec intérêt l’article de la Semaine Vétérinaire du 20/27 décembre consacré au dernier congrès de l’AVEF à Deauville (11-13 décembre 2013).
En tant que vétérinaire pratiquant l’ostéopathie animale j’ai été naturellement attiré par la dernière partie de cet article mentionnant les difficultés rencontrées dans ce domaine, qui deviennent chroniques et ne m’ont pas surpris.

J’ai par contre été particulièrement surpris et même choqué de lire que l’AVEF évacuait le DIE d’Ostéopathie vétérinaire pour se prononcer en faveur d’un label privé, et ce sans explication.

Réponse de J.Y Gauchot du 2 janvier 2014

"Mon cher confrère,

Permettez-moi une allégorie, la critique est facile l’art difficile. Votre interprétation de mes propos et de la position de l’AVEF n’est pas celle que vous décrivez.

En préambule je vous rappelle que la situation actuelle résulte du fait que les ostéopathes animaliers n’ont pas accepté, au printemps 2011, lors des discussions politiques imposées par le ministre de l’époque, le deal de ne pas écrire le point n°11 du L243-3 et de travailler de concert pour établir les bases de formations et compétences pour les pratiquants de l’ostéopathie animale. Les ostéopathes animaliers ont donc obtenu une reconnaissance dans la loi mais l’absence du décret compétence- formation et la pléthore de formations ont rendu la situation déplorable, ce qui était prévisible.

Lors des journées du SNVEL le Pr Brigitte Silliart nous a rassurés quant à sa volonté de résoudre les problèmes du DIE d’Ostéopathie et nous l’aiderons dans cette tâche. Par ailleurs tous mes propos et actions depuis 8 années ont été dans le sens d’un soutien au DIE.

Concernant l’European Veterinary Society of Osteopathy (EVSO) il s’agit d’une initiative privée que la Commission de Médecine Non Conventionnelle de l’AVEF soutient.

J’ai le sentiment que la profession dans sa large majorité souhaite soutenir et défendre l’ostéopathie mais les différentes factions et mouvements qui revendiquent la reconnaissance de cette discipline doivent apprendre à dialoguer entre elles sinon les institutions pourraient, de guerre lasse jeter l’éponge considérant qu’il n’y a pas de solution.

En cette période de vœux nous pouvons souhaiter que 2014 soit l’année de l’ostéopathie vétérinaire et animale.
Confraternellement
Jean Yves Gauchot "

Réponse de F. Sebbah du 2 janvier 2014

"Bonjour Jean-Yves et merci de me répondre,

La problématique de l’ordonnance et de la non-parution des décrets est connue et on essaie par ailleurs de limiter les dégâts en attendant que les pouvoirs publics se prononcent.
Mon courriel se contentait de souligner que dans un article de presse qui semblait se vouloir exhaustif sur le sujet, non seulement il n’y avait nulle mention du DIE d’ostéopathie vétérinaire (qui avait été élaboré de façon consensuelle par tous les courants des vétérinaires pratiquant l’ostéopathie), mais on apprenait le soutien de l’AVEF à une initiative privée qui se positionne sur le même "créneau".
Il y avait de quoi se poser des questions, surtout après les nombreux revirements, tentatives de blocages voire les attaques que ce DIE a pu subir.
La vigilance est désormais de règle, d’où ma demande d’éclaircissement.
Je suis ravi de savoir que tout le monde soutient toujours ce DIE, il ne devrait donc pas tarder à enfin se finaliser.
Pour finir, je te rassure, les différentes "factions" communiquent entre elles et sont apparemment prêtes à collaborer au moins sur un certain nombre de points.

Je te présente mes meilleurs vœux pour cette année qui débute
Confraternellement
Dr Frédéric SEBBAH"

Intervention du Dr Jean Philippe LIOT, Professeur à l’AVETAO et Président de l’EVSO

"Bonjour,

Je me permets d’intervenir dans cet échange pour quelques précisions concernant l’EVSO. Il s’agit avant tout d’une association loi 1901 européenne basée en Suisse loin de la problématique française.
Elle ne défend aucun label privé ni école mais cherche avant tout à promouvoir la pratique de l’ostéopathie par les vétérinaires dans un cadre le plus rigoureux qui soit. L’EVSO ne peut que soutenir le DIE français dans la mesure ou il encadre la médecine vétérinaire ostéopathique.

Je tiens à remercier l’AVEF pour son soutien.
Notre souhait le plus cher est de travailler de concert avec les différents représentants pour clarifier cette situation. Les grands travaux de l’EVSO sont à ce jour la rédaction d’un référentiel capable de redonner à l’ostéopathie sa place au sein de la médecine vétérinaire, offrir un visage représentatif de l’ostéopathie à l’échelle européenne, borner l’ostéopathie vétérinaire au travers d’un minimum de règles de bonnes pratiques.

A ce titre, soutenir l’EVSO ne peut être considéré comme un désaveu face à d’autres initiatives comme celle du DIE français ou du certificat de capacité en Suisses (CAMVET) par exemple.

En ce début d’année 2014, je vous présente mes meilleurs voeux.
Que l’ostéopathie - qui m’anime et me passionne - trouve enfin sa place dans le paysage vétérinaire européen.

Bien confraternellement


Dr Jean-Philippe LIOT
Ostéopathie vétérinaire DMV AVETAO
Vice-Président France EVSO
Président AFVAC-GEAO"