Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Un diplôme national d’ostéopathie vétérinaire
Publié : 10 janvier 2014

Un diplôme national d’ostéopathie vétérinaire

L’ostéopathie sur les animaux, surtout les chevaux, exercée jusqu’ici par bon nombre de non-professionnels, sera sanctionnée au premier semestre 2014 par un diplôme vétérinaire de l’Ecole de Nantes.

"Le but de cet examen, dont la première session doit réunir une centaine de personnes et se dérouler avant le 1er juillet, est de rassurer le public qui pourra confier son animal à un professionnel et plus à un non-vétérinaire qui peut être un charlatant", indique à l’AFP le professeur Brigittte Filiard de l’Ecole vétérinaire de Nantes.
"Il était important de légiférer cette pratique !".

Les candidats à l’examen - qui ont suivi une formation pendant deux à trois ans devront passer une épreuve pratique sur deux animaux différents : un chien ou un chat et un cheval ou un bovin, présenter aussi un mémoire et un rapport décrivant les dix cas cliniques qu’ils ont suivis durant leur formation.

L’ostéopathe équin intervient en complément du vétérinaire lorsque apparaissent chez le cheval des troubles de la locomotion (boiterie, raideurs, défense lors de l’entraînement).
Il est alors amené à soulager l’animal par des manipulations (massage, stretching, etc.).
"Aujourd’hui les vétérinaires en France sont en concurrence avec des ostéopathes non-vétérinaires et, grâce à ce diplôme, les clients auront la garantie d’avoir à faire à un professionnel de la santé", estime Michel Baussier, président de l’Ordre national des vétérinaires.

L’exercice illégal de la médecine ou de la chirurgie des animaux est puni de deux ans d’emprisonnement et d’une amende de 30.000 euros.

Voir en ligne : dépêche AFP reprise par "Le Parisien"