Vous êtes ici : Accueil > Ostéovet France > Statuts > OsteoVet-France
Publié : 26 novembre 2013

OsteoVet-France

VETEUROSTEO est morte, vive OSTEOVET-France !
Cela ne parlera qu’à certains et demande à être découvert par tous les vétérinaires pratiquant l’ostéopathie.

Arrivée sur les fonts baptismaux associatifs fin 2005, cette association s’est donné comme objectifs
- d’assurer, organiser, participer ou coordonner des conférences et travaux pratiques d’ostéopathie vétérinaire dans un cadre de formation post-universitaire,
- de promouvoir l’intérêt de cette discipline auprès des acteurs de la santé, des pouvoirs publics et du grand public
- et de défendre, si besoin est, les intérêts professionnels de ses adhérents.

L’actualité du paysage ostéopathique français (POF) l’a fait sortir de la confidentialité en commençant sa métamorphose par un changement de nom, OSTEOVET-France lors de son Assemblée Générale à Saint Girons le week-end du 22/23 juin 2013.
Assemblée Générale qui l’a confortée dans ses objectifs par la prise de position de ses adhérents concernant plus précisément la promotion d’un savoir-faire de l’ostéopathie vétérinaire auprès de la profession, de l’administration et du public.

Il faut reconnaitre que ces dernières années le POF n’a pas été très serein et que les tentatives de l’organiser et de le structurer sous la houlette des pouvoirs publics n’a pas été couronnée de succès.

L’ostéopathie créée un certain 22 juin 1874 par un certain A.T. STILL aux USA a fait du chemin.
Les ostéopathes humains de la première heure déjà implantés depuis quelques décennies en France, accueillis favorablement par le public, longtemps contestés dans leur légitimité, ont maintenant acquis dans la douleur une « certaine » reconnaissance officielle.

Chemin faisant ces derniers ont fait des émules dans les différentes professions de santé humaine et animale : les kinésithérapeutes, les médecins, les sages-femmes, les infirmiers, les vétérinaires, les animaliers …

Devant cet engouement on a vu fleurir de plus en plus de centres de formation : environ une soixantaine en France qui déversent environ 1500 à 2000 nouveaux ostéopathes aux formations souvent incontrôlables, auxquelles il faut ajouter les écoles étrangères.

Ces nouveaux ostéopathes viennent abonder une population d’environ 20 000 ostéopathes toutes spécialités confondues (exceptés les vétérinaires et les animaliers).

Depuis une trentaine d’années les vétérinaires ont lentement et difficilement mis en place une formation post-universitaire qui officiellement existe depuis 10 ans. Les vétérinaires pratiquant l’ostéopathie de façon officielle (inscrits sur l’annuaire de l’Ordre) sont environ 300.

Et aujourd’hui qu’en est-il sur le terrain légal : l’OMS reconnait l’ostéopathie comme une médecine à part entière et l’ostéopathe comme un praticien de première intention.
L’Ordre des Vétérinaires ne reconnait qu’aux vétérinaires le droit de pratiquer l’ostéopathie sur les animaux.
L’ostéopathe animalier bénéficie d’une reconnaissance implicite par ordonnance 2011-862 du 22 juillet 2011 qui devra être légalisée par un décret d’application à venir.

Certains ostéopathes humains revendiquent le droit exclusif à la pratique animalière de l’ostéopathie et aucune législation n’encadre les formations et leur volonté d’investir le monde animal.

Pourtant tout ce monde n’évolue pas dans le POF avec les mêmes règles fiscales, déontologiques et entrepreneuriales, rendant inégales les règles de concurrence. L’ostéopathie sur les animaux est de plus en plus largement appréciée par les propriétaires d’animaux mais pas toujours par nos confrères.

Il est donc temps de valoriser et faire connaitre les critères nécessaires à une bonne formation d’ostéopathie, revendiquer et faire valoir la qualité d’une formation médicale et ostéopathique quand elle a été suivie, acquise et reconnue, faire savoir quand on s’est engagé à respecter des règles déontologiques.

Ainsi le public pourrait accéder à l’information qui participe à son « consentement éclairé ».

Voilà pourquoi les vétérinaires pratiquant l’ostéopathie s’organisent autour d’OSTEOVET-FRANCE.

Bruno DENIS